L'EDUCATION CANINE





La formation du chien Terre-Neuve au sauvetage aquatique ne s'improvise pas. Les résultats sont liés au professionnalisme des formateurs et à l'implication des maîtres.

L'équipe pédagogique de la F.N.M.C.S.A. propose aux maîtres-chiens trois méthodes d'éducation:
- la méthode dite "classique",
- la méthode naturelle,
- le clicker-training,
Quelle que soit la méthode choisie par le maître, le chien pourra progressivement répondre à une trentaine d'ordres (ordres à la fois vocaux et gestuels, que le maître pourra utiliser simultanément ou séparément, au sol comme à l'eau).

L'atout majeur de la FNMCSA réside dans l'élaboration d'une pédagogie qui a fait ses preuves depuis des années et qui est axée sur une formation complète du maître, qui éduque lui-même son chien sous le contrôle du moniteur. Il en découle une parfaite complicité au sein de l'équipe.



Psychologie relationnelle, pratique et théorie se mêlent judicieusement permettant une progression, une utilisation rationnelle et efficace des équipes ainsi formées.

L'éducation au sol
Que sera-t-il demandé au chien lors des séances de travail au sol ?
Il faut tout d'abord savoir qu'une bonne partie des ordres donnés lors des exercices au sol ne sont pas spécifiques à des chiens de travail, mais sont habituellement inculqués à tout chien "bien éduqué".
Néanmoins le maître utilisera les mêmes ordres en milieu aquatique. C'est pourquoi, maître et chien apprendront à bien maîtriser ce langage et les actions qui en découlent sur la terre ferme, afin d'en tirer le meilleur parti dans un milieu qui n'est pas naturellement le leur : l'eau.

L'objectif est que le chien associe un comportement précis à chaque mot et/ou à chaque geste de son maître.



L'éducation à l'eau
Les exercices sont effectués en fonction de l'âge, du niveau des apprenants et de la condition physique de chacun.
La formation du chien de sauvetage aquatique s'articule autour d'exercices de base tels que :
- la nage au contact du maître,
- l'apport d'un objet vers le large,
- le rapport d'objet,
- la recherche d'un objet flottant,
- la recherche et le remorquage du maître,
- l'embarquement sur une embarcation,
- le saut hors d'une embarcation,
- le contournement d'un objet flottant,
ainsi que toutes leurs variantes. Ces exercices, répétés et peaufinés au fil des entraînements feront du chien un auxiliaire fiable non seulement pour le maître, mais aussi pour l'ensemble de l'équipe des sauveteurs et des secouristes appelés à intervenir.



A noter : si, depuis sa création, la FNMCSA forme essentiellement les chiens de race Terre-Neuve et Landseer au sauvetage aquatique, désormais, elle accueille également d'autres races de chiens dits de travail à l'eau, à savoir le Léonberg, le Labrador, le Golden Retriever, le Berger de Podhales et le Bouvier Bernois et adapte les exercices et la progression de leur formation à leur morphologie.



Haut de Page